BAROMETRE DES DISCRIMINATIONS

Discrimination au travail : la loi du silence
Publié le 27-01-2012

 


Après l'intégration de la Halde dans son périmètre d'action en mai 2011, le Défenseur des droits Dominique Baudis a présenté le 5ème baromètre réalisé en partenariat avec l'OIT sur la perception des discriminations en entreprise et dans le secteur public.


1266 réclamations en 2011, dont la moitié concernent l'origine ethnique comme facteur de discrimination au travail…Cette proportion varie peu d’année en année mais elle s’accompagne, cette fois, d’un silence accru de la part des victimes et des témoins de discriminations. « Le silence des victimes et celui des témoins est probablement la conséquence du chômage et la crainte de la précarité, a commenté Dominique Baudis lors de la présentation du Baromètre annuel sur les discriminations*. La discrimination est perçue comme inacceptable par une large majorité de salariés, mais on observe une réticence à la combattre ou à la dénoncer ». D’où la nécessité, a-t-il ajouté, de poursuivre les campagnes de communication menées par la Halde, pour rappeler que « des recours simples existent et qu’ils ne mettent pas en péril les victimes ».

Le chiffre le plus inquiétant de ce baromètre reste en effet celui qui concerne la réaction des personnes discriminées : 42% ne réagissent pas ou se taisent, soit 11 points de plus qu’il y a un an. Sentiment d’impuissance, peur des représailles et de l’aggravation de leur situation expliquent l'attitude des victimes; même si les syndicats et les représentants du personnel sont toujours jugés efficaces pour les défendre (75% dans la fonction publique et 61% dans le privé).

Par ailleurs, si les mesures en faveur de l’emploi des personnes handicapées recueillent une large adhésion des salariés (97%), ils sont plus réticents sur la question de l’orientation sexuelle et estiment qu’ils ne faut pas la dévoiler dans l’entreprise, car le sujet doit rester privé. 17% pensent par ailleurs que les personnes concernées s’exposent à des difficultés si elles le dévoilent.

Ces deux sujets constituent les priorités fixées par le Défenseur des droits : le handicap, dans la suite des recommandations formulées par la Halde aux entreprises, et l’orientation sexuelle, pour « mieux comprendre les mécanismes de discrimination à l’emploi ». Deux groupes de travail ont été constitués sur ces sujets.

Les personnes interrogées estiment, elles, que le premier facteur de discrimination est le fait d’appartenir à la communauté des gens du voyage (37% dans le privé 39% dans le public), puis le handicap (36% et 35%) et le fait d'être atteint d'une maladie chronique (34% et 30%).


Moins de victimes
Plus positif, le baromètre fait cette année apparaître une baisse du pourcentage d’individus déclarant avoir été victimes de discriminations – 26% dans la fonction et publique et 28% dans le privé, soit une baisse de 5 points par rapport à décembre 2010-. De même, la proportion d’individus témoins de discriminations est en baisse ( - 6 points dans le secteur privé), mais reste cependant à un niveau élevé (38%). Par ailleurs, les victimes de discrimination l’ont été pour des raisons liées au sexe, à la grossesse et à la maternité ainsi qu’à l’âge. Sans surprise, l’auteur de discriminations le plus cité est le supérieur hiérarchique, « ce qui est moins vrai pour les discriminations envers les homosexuels, qui sont souvent le fait de collègues sans lien hiérarchique », a commenté Catherine Trippon, présidente de l’association l’Autre Cercle.

*Baromètre en partenariat avec l'OIT.
Sondage réalisé par l'institut CSA, par téléphone les 24-25 novembre et les 1-2 décembre auprès de 1.080 personnes : un échantillon national représentatif de 578 salariés du privé et d'un échantillon national de 502 agents de la Fonction publique, selon la méthode des quotas.
Véronique Smée
© 2012 Novethic - Tous droits réservés

 

Devenir membre permet :
- de PARTICIPER GRATUITEMENT aux événements proposés par le CAFOC : conférences, audioconférences, journées de formation, ateliers thématiques.
- de PROPOSER des publications c'est-à-dire d'enrichir le site grâce à vos apports textuels ou sonores.
- de DIALOGUER sur le forum.

Déjà membre ?
Connectez vous

mot de passe oublié ?

Nouveau membre ?
Créez votre compte

Restez informé(e) en vous inscrivant à notre lettre d'infomation